Partagez|

La blanche vermine [Passage Kûmon II]

Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
La blanche vermine [Passage Kûmon II] Mer 5 Sep - 14:43

Suite du RP joué ici

Gentiment positionné sur son séant, pattes arrières recroquevillées et pattes avant tendues, assis comme un chien devant le Garganta instable dont émanait un souffle de pestilence lui rappelant les terres qu'il souhaitait rejoindre, Thermidor patientait. Attentif dans l'âme - si tant est qu'il en avait encore une - il scrutait le passage vers le Hueco Mundo avec appréhension. Ce qui l'attendait de l'autre côté avait de quoi rebuter, et pourtant il désirait toujours retrouver cette étendue de sable terne et cette nuit éternelle qu'il considérait comme un moindre mal comparé à ce qui l'attendait en ces terres paisibles sur lesquelles il était venu chasser. Un moindre mal car la cavalerie n'allait pas tarder. Voilà plus d'une heure qu'un Shinigami venait de disparaître des radars de la douzième division du Seireitei. Depuis, quelques dizaines de ses collègues avaient probablement été dépêchés pour enquêter - et plus si affinité.

Des affinités avec les Dieux de la mort, Thermidor ne courait pas après. À vrai dire il les fuyait comme si sa vie en dépendait car justement... elle en dépendait. Responsable de la mort du binoclard, l'immense nuisible masqué préférait à présent mettre au moins un univers ou deux entre le Gotei 13 et sa carcasse.

Ne demeurait qu'un inconvénient. De taille. De la taille d'un Menos Grande précisément. Opaque, trouble et même lugubre, le Kûmon ne laissait rien entrevoir de ce qui attendait le misérable Hollow dans l'éventualité où il le franchirait. De l'autre côté, Mauricio attendait peut-être en embuscade. Cette hypothèse, c'était supposer qu'il en ait les capacités cognitives. Mieux valait toutefois ne pas le sous-estimer car après tout, il était bel et bien resté à attendre durant plusieurs heures, en attestait le fait qu'il se soit saisi d'un Shinigami pour le dévorer.

- P... peut-être qu'il est rassasié.

Coriace comme était l'envoyé de la onzième division, il avait dû garnir la panse du Gillian pour les mois à venir. Et pourtant, pusillanime, Thermidor demeurait assis. Il attendait. Il attendait d'être contraint et forcé de traverser ce portail vers un inconnu qui ne le tentait guère.
En bas de l'immeuble, ça s'agitait. Ce son anxiogène et répétitif, la bête masquée ne le connaissait que trop bien : celui des sandales de Shinigamis foulant le bitume à pas rapide. Pour y avoir été habitué durant sa cavalcade passée, il savait à présent à quoi s'en tenir.

À l'oreille, on pouvait entendre cinq, voire dix paires de jambes évoluer à pas rapide en aval de là où était perché le Hollow qu'ils recherchaient.

- Avant d'exterminer les Hollows que vous croiserez, assurez-vous de les faire parler par tout moyen nécessaire.

Pusillanime mais peu curieux, Thermidor ne souhaitait pas vraiment deviner quels étaient ces moyens avec lesquels on était susceptible de le faire causer. Tremblant, hésitant, il se rapprocha de l'antre vers le Hueco Mundo.

- Officier, je ressens un Reiatsu trouble en haut de cet immeuble !

Telle une formule magique capable de faire pousser une paire au ragondin masqué, ce dernier se jeta à corps perdu en direction du Kûmon. Dos au mur, il avait finalement franchi le pas.
De l'autre côté l'attendait peut-être son trépas. Mauricio et ses amis avaient peut-être envie d'un dessert après leur met de roi de cette fin d'après midi.
Mais de l'autre côté, il n'y avait personne. Ni Mauricio, si un congénère gênant : personne. Pour autant, Thermidor ne s'en réjouissait pas. Car s'il avait franchi le Garganta providentiel plus tôt dans la journée en escaladant un Menos Grande, il se retrouvait à près de vingt mètres d'altitude prêt pour une chute libre et vertigineuse.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sable compact du Hueco Mundo n'offrait pas un train d'atterrissage des plus moelleux, le Hollow volant s'y écrasant avec fracas.

- AaaAAAaaAAah....

Ces gémissements ne durèrent qu'un court instant.

- T'as entendu ça ? Y'a un truc qui est tombé !

- Tu crois que ça vient du monde des humains ?

- Quoi que ce soit, je le bouffe.

Peu discrets, loin dans l'horizon nocturne qui s'offrait à Thermidor, deux silhouettes alertes s'étaient réjouies de ce festin tombé du ciel pour le plus grand bonheur de leur estomac troué. Blessé ou non par sa chute, le rat masqué se sentit pousser des ailes alors qu'il déguerpissait à vive allure vers les steppes rocheuses où il avait l'habitude de se cacher à l'abri, dans l'ombre des minéraux.

Au Hueco Mundo, les jours se suivent et se ressemble. Tantôt chasseur, tantôt chassé, on ne trouve la paix de l'esprit que dans l'évolution de l'espèce ou une fois saisi entre les mâchoires d'un poursuivant plus téméraire que soi.
Ici, la loi du plus fort reprenait ses droits. Mais plus loin, par-delà les étendues sablées, une organisation renaissait de ses cendres. L'avènement d'un Rei prochain était imminente.
La blanche vermine [Passage Kûmon II]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» Passage du 3eme au 4eme Age
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : The Lost Souls :: Passage entre les mondes :: Garganta-
Sauter vers: