Partagez|

La blanche vermine [Phase Ikana]

Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:39

Suite du RP joué ici

Plus gros, plus puissant et autrement plus imposant ne serait-ce que par la prestance, c'est un épais Hollow de quatre mètres de haut aux allures pachydermiques qui se présentait au rat Thermidor. Relever que son regard paraissait hostile s'avérait futile et relevait de l'euphémisme. Pas un Hollow, y compris le plus insignifiant ne pouvait se targuer d'avoir un regard bienveillant. Après tout, le regard étant le miroir de l'âme et l'âme des Hollows étant ce qu'elle était, il n'y avait rien d'incohérent à cette particularité morphologique. Bien au contraire.
La bête se rapprocha alors d'un pas lourd, Thermidor en recula de deux.

- On est vernis hein ?!

Ne se rendant pas vraiment compte de la chance qu'il avait, ainsi offert au premier de ses compères venu et ce, bien qu'il ait jusque là redoublé de prévoyance pour que cette situation n'advienne justement pas, docile, le Hollow au dos hirsute acquiesça pour ne pas contrarier son camarade. Quand on n'avait pas les muscles pour se faire comprendre, ne restait que la diplomatie pour sauver les meubles.

- Un Menos qui vient mettre son nez dans le merdier, rien de tel pour attirer du Reiatsu en kimono warf warf warf !

Décidément, Thermidor peinait à saisir en quoi la présence inévitable d'un, si ce n'est plusieurs Shinigamis était une chose souhaitable. Plutôt que de se risquer à déblatérer une ânerie susceptible de vexer son nouveau camarade, il préféra se taire. Dissimulateur dans l'âme, il avait l'art et la manière de se faire discret en toute circonstance.

- Dis voir, t'es passé par le même Garganta juste après. Comment t'as fait pour pas qu'il t'aperçoive ?

Plutôt que de dire la vérité, à savoir qu'il avait profité d'un angle mort pour escalader le Menos à vitesse grand V au risque de finir entre les mâchoires de la bête, c'est compulsivement que Thermidor ressentit le besoin de maquiller la vérité. D'un rien.

- Je l'ai fait fuir.

Pour le coup, celui qui venait de proférer pareil mensonge fut aussi surpris de lui que ne le fut le Hollow à trompe d'or qui lui faisait face. Sous le coup de cette révélation, et bien qu'un doute subsistait suite à cette révélation, il fit un léger pas en arrière.
Après tout, il était difficile de concevoir qu'un Hollow puisse s'engouffrer dans un Kûmon ouvert si peu de temps après que le Menos ait ôté son visage glacial de la fissure dimensionnelle qu'il venait d'occasionner.

- Toi ?

- Moi.

Maintenant qu'il avait maladroitement craché une version des faits particulièrement douteuse, le ragondin masqué devait s'y tenir malgré vents et marées.

- Comment t'as fait ?

C'était une bonne question, l'inconvénient majeur étant que Thermidor n'avait aucune réponse à lui fournir. Un inconvénient de taille, il fallait le reconnaître dans une situation pareille.
Alors il plissa ses petits yeux jaune et dit de la voix la plus menaçante qu'il put émettre - ce qui n'était pas chose aisée tant le fait qu'il tremblait rendait sa voix chevrotante :

- Tu veux que je te fasse une démonstration ?

Ce rat ne payait pas de mine et pourtant, le pachyderme osseux renonça à pareille prestation. Ce sourire fixe et ce regard sournois avaient achevé de le convaincre quant à ses projets le concernant.

- Putain, y'a pas à dire, je suis vernis.

Peu sûr de lui, Thermidor s'imagina un instant à cette remarque que son compère avait deviné la supercherie et se mit sur ses gardes, appréhendant le pire. Il n'en était rien.

- Je pensais que je me paierai qu'un seul Shinigami aujourd'hui.... Mais si toi et moi on fait équipe, on va bien pouvoir en bouffer quatre. Non... qu'est-ce que je dis... dix ! peut-être même une division entière ! Warf warf warf ! Toi le rat, tu vas devenir mon sésame pour le rang de Gillian !

L'un des risques majeurs du mensonge était que s'y fourvoyer trop longtemps ne pouvait mener qu'à des situations de malentendus à répétition. Ce malentendu-ci lui assurait un aller simple au Rukongai en passant par la case «Tête fendue par un Zanpakutô». Restait à temporiser, se faire humble, mentir un peu plus pour justifier le fait de ne pas vouloir se jeter tête baissée vers une mort certaine, se faire aussi humble qu'il était lâche en réalité. Mais c'était trop tard, et il dut se rendre à l'évidence alors que la trompe dorée s'enroulait autour de son bras droit.

- Fais moi confiance ! Le vieux Pesado a ce qu'il faut pour nous garantir que d'ici ce soir, on se remplira la panse de Reiatsu à en crever.

À en crever ; là étaient les mots justes, ce qui précédait s'avérant autrement moins pertinent.

- Avec ce que j'ai dans la tête et ta puissance, on va en faire qu'une bouchée.

Ce qu'il avait dans la tête ne pesait pas bien lourd. Probablement autant que ce que Thermidor avait dans les bras, c'était dire si le trépas revêtait un caractère inévitable à l'issue de leur collaboration. Il était trop tard pour révéler la vérité, le Hollow malingre se serait alors exposé à la colère de son congénère.
Tout ce qu'il désirait, c'était une âme de vieillard à dévorer pour pouvoir enfin être tranquille. Mais le Hueco Mundo, d'une manière ou d'une autre, se chargeait de le gratifier d'un lot d'emmerdesdont il se serait passé volontiers. Le principal de ces derniers possédait une trompe et allait les mener à la mort sous peu.
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:40

- Regarde-moi ça si c'est pas savoureux. J'en bave rien qu'à l'idée d'y goûter.

Pesado en bavait, au sens littéral comme figuré, trempant les pattes osseuses de son comparse embarqué malgré lui dans une galère sur laquelle il n'avait pas envie de ramer le moins du monde. Perchés au sommet d'un autre des innombrables immeubles d'Ikana, Thermidor ayant suggéré qu'il n'était pas particulièrement prudent de rester à portée du Kûmon. Les compères observaient alors en amont un Shinigami qui furetait ici et là, déambulant posément au milieu de la cohue et des ambulanciers qui ne pouvaient le remarquer. Il avait flairé une piste et cette perspective ne réjouissait pas le ragondin masqué.

- On se le farcit ?

N'étant pas un gourmet dans l'âme et ayant surtout des appétits autrement plus modestes, le plus frêle des deux Hollows se refusa à pareil plan tactique. Toutes les excuses du monde y seraient passées pour justifier l'attentisme et l'absence de prise de risque, mais le Hollow à face dorée l'avait devancé, pensant avoir deviné ses réflexions tourmentées.

- Je comprends, t'attends qu'il y en ait plus d'un. T'es un malin Thermidor.

Aussi malin fut-il, il aurait voulu hurler son mécontentement et sa peur en cet instant présent. Cependant, risquer d'attirer l'attention du Dieu de la mort et de confirmer son statut de vermine à son comparse n'aurait fait que coaliser deux menaces pour le prix d'une. Alors, dissimulateur qu'il était, la créature craintive ravala ses peurs pour les garder bien en dedans. La situation étant ce qu'elle était, le sang-froid était de mise.
Seulement, cela était plus facile à concevoir qu'à mettre en application. La faim le tiraillait, le risque allait en s'accroissant et surtout, le temps que le Shinigami ne trouve le Kûmon pour le clôturer approchait dangereusement. Il ne faisait pas bon rester bloqué en ces contrées, l'air y était encore plus irrespirable que dans le Hueco Mundo lorsqu'un un Shinigami vous avait dans le collimateur.

- Il nous regarde là ? Non ? Si... Si ! Il nous regarde ! On devrait peut-être déguerpir pour... pour mettre en place un piège ?

L'avoué du Gotei 13 les observait effectivement. Difficile de manquer deux Hollows dont l'un aussi massif que semblable à un éléphant, fussent-t-ils situés en amont par rapport à lui. De son point de vue, la corrélation entre tous ces malades amputés d'une partie de leur Reiatsu et deux créatures échappées du Hueco Mundo s'imposait d'elle-même. Ayant craint un instant que l'on puisse imputer pareil phénomène à la venue d'un Menos Grande - ce qui était pourtant le cas, le Shinigami essuya ses lunettes à l'aide d'un pan de son kimono avant de les replacer sur son nez. Ce n'étaient que deux Hollows après tout, il ne serait donc pas question de renforts.

La trompe de Pesado se noua une fois de plus autour du bras de Thermidor, cela n'augurait rien de bon.

- On devrait l'attirer dans un coin reculÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉh ....!

C'était sans compter sur l'absence de tempérance de son nouvel ami. Ce dernier s'était saisi du Hollow malingre pour qu'il effectue avec lui le saut de la mort jusqu'à atteindre la terre ferme. Le choc pour tout le personnel hospitalier aux alentours fut semblables à un début de tremblement de terre.
Fait surprenant, le Dieu de la mort ne chercha même pas à éloigner ses proies qui avaient l'audace saugrenue de se prendre pour les chasseurs. Voilà qui ne manqua pas d'aiguiser la curiosité du pachyderme ectoplasmique.

- T'as pas peur qu'on blesse une de tes précieuses petites âmes humaines ?

Alors qu'il cherchait à s'extirper de l'étreinte de la trompe fermement nouée autour de son bras, Thermidor stoppa ses efforts dès l'instant où il croisa le regard de la police des âmes. Une simple observation de ses pupilles noires et rondes suffit à le rendre amorphe. Ils n'étaient pas juste tombés sur un Shinigami standard mais sur du salopard premier choix ; le jauger du regard suffisait à confirmer cette idée.
Afin de se présenter par-delà les mots, le Dieu de la mort saisit le col de son kimono et le retroussa pour exposer un motif : un losange disposé horizontalement, parsemé de sept petites étoiles. Peu aux faits de l'organisation du Seireitei, ni Pesado ni le rat masqué qui l'accompagnait n'auraient pu saisir ce que cela signifiait. Eussent-ils été informés des différentes variétés de Shinigamis qu'ils auraient craint pour leur existence. Ce motif n'était rien d'autre que l'emblème de la onzième division du Gotei 13 : les experts du combat parmi leurs pairs.

- Je suis pas là pour préserver les âmes du tout venant, juste pour renvoyer celles qui traînent vers le Rukongai.

Sourire en coin pour notifier davantage son statut d'enfoiré notoire, il dégaina d'un main son Zanpakutô, terreur des âmes hollowifiées. Ses courts cheveux coupés en brosse furent doucement parcourus d'un vent léger qui venait de se lever.

- Toi décidément, je t'aime bien. Ça va me faire la peine de devoir te bouffer HAHAHAHAHAHA !

Ce qui ferait plus de peine à Thermidor serait de finir occis d'un bête coup de lame car son abruti de compère le maintenait encore de sa trompe. Trompe que le Hollow commença toutefois à dénouer. Bien qu'il ne savait pas exactement à qui il avait affaire, cela ne l'empêchait pas de se douter que son adversaire ne se jetterait pas gentiment entre ses crocs.
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:40


Jugé trop négligeable pour valoir le premier coup de sabre, Thermidor fut royalement ignoré ; le bourrin à binocles ayant foncé bille en tête pour heurter sa lame contre les défenses du plus gros des deux Hollows. Bien que l'impact ne suffît pas à fendre le masque de la créature, le choc fit amplement l'affaire pour repousser Pesado de plusieurs pas.

- Surpris ?

- F...ferme là !

Vexé d'avoir été ainsi ébranlé par un être autrement plus insignifiant qu'il ne l'était, le gigantesque pachyderme spectral se lança dans une ruade, conduit par son impulsivité seule. Sans doute que le potentiel destructeur était au rendez-vous, seulement, pour se révéler, encore aurait-il fallu qu'il puisse toucher sa cible qui n'eut aucun mal à esquiver la ruade d'un bête saut.
Ainsi suspendu en l'air le temps de son bond, c'est tout sourire encore que le Dieu de la mort savourait déjà sa victoire qu'il savait acquise. Sa présomption prit fin quasi instantanément alors qu'une ombre douteuse semblait le recouvrir.

Profitant de la position aérienne précaire du Shinigami, Thermidor avait patiemment attendu qu'il relâche son attention pour l'attaquer - de dos, cela allait sans dire - lui bondissant dessus pour l'enserrer de ses membres fébriles et planter ses dents arrondies mais acérées dans l'épaule de son captif dont il s'était ainsi emparé, profitant de l'aubaine qu'avait représenté le saut d'esquive.

- Tché !

Un vague râle de mépris en guise de réaction et rien d'autre. La pitoyable tentative de ce Hollow hirsute n'avait pas suffit à impressionner le Dieu de la mort, pourtant entravé par les bras et jambes osseuses qui l'entouraient ainsi. Un grognement sourd sortit du fond de son poitrail. Un fier membre de la onzième division ne se laissait pas avoir aussi facilement et, à la simple puissante de ses bras, le captif se libéra de l'étreinte de son assaillant avant même de retomber au sol.
Repoussé par tant de force contre laquelle il ne pouvait lutter, vif, comme glissant contre le sol tant il était agile, le rat au masque si souriant prit suffisamment de recul pour ne pas subir une contre-attaque immédiate après avoir foulé la terre ferme.
C'était sans compter l'entraînement de cet adversaire qu'il pensait avoir pris au dépourvu un instant auparavant. Ce dernier, doté de la maîtrise d'un Shunpo rudimentaire su l'employer à juste escient pour couvrir la distance qui le séparait de Thermidor. Sabre brandi, yeux écarquillés, sourire effacé pour laisser place à une hargne rancunière, le Shinigami, prêt à achever le plus maigre de ses adversaires fut violemment heurté au niveau de son flanc. Cette fois, la charge de Pesado n'avait pas manqué sa cible.

Projeté sur plusieurs dizaines de mètres pour s'écraser dans un complexe d'appartements non loin de là, le premier sang avait été versé. Enorgueilli par un pareil fait d'arme, sa fierté restaurée, l'éléphant au masque d'or eut dans l'idée de pavoiser.

- On va en faire qu'une bouchée HAHAHAHA.

Encore sous le choc d'une mort qu'il n'avait évité que d'un iota, ayant même senti le vent soulevé par le Zanpakutô caresser sa fourrure dorsale, la nervosité et la peur paroxystique de Thermidor le dotait paradoxalement d'un sens de l'audace qu'il ne se serait jamais suspecté.
Tremblant, agité, il se saisit à pleine main d'une des défenses de son congénère afin d'orienter sa tête dans sa direction.

- T...tu ne piges décidément rien à rien ! Ce... ce...

Il peinait à reprendre son souffle en tournant sans cesse la tête en direction de là où avait atterri leur adversaire afin de s'assurer qu'il ne resurgissait pas déjà.

- Il... Si on a pu le frapper, c'est seulement p... parce qu'il m'a ignoré au départ. POUR ÇA ET POUR RIEN D'AUTRE ! Il ne fera pas d... deux fois la même erreur.

Être abonné à la crainte perpétuelle permettait de se parer d'un bon sens à l'épreuve des balles. Sans expertise martiale aucune, le rat masqué avait bien compris que même leurs forces combinées ne suffiraient pas. Sûr de lui jusque là, Pesado fut lentement contaminé par la nervosité de ce comparse au sourire figé. Dans sa ligne de mire, le binoclard sortait des débris à peine égratigné, époussetant son kimono et replaçant sur son nez ses lunettes dont l'un de verres était fendu.


Le pachyderme spectral avait pourtant tout donné, une telle charge aurait selon lui au moins dû estropier grièvement celui-là même qui l'avait reçue de plein fouet. Ce n'est que maintenant, ce n'est que trop tard qu'il prit en compte la réalité : le Shinigami était trop fort pour eux.

- Toi tu fais ce que tu veux...

Thermidor lâcha ainsi la défense de son camarade à laquelle il s'était cramponné, tremblant, puis surenchérit :

- Mais moi je prends la tangente !

Et il ne se fit pas prier pour mêler les mots aux actes alors qu'il déambulait à vive allure comme l'immense rat qu'il était en quête d'un abri. Jamais sa sécurité n'avait été autant mise en péril depuis son hollowification, encore moins de son vivant. Aguerri dans l'art de la survie, il comptait bien exploiter son expertise et s'en sortir.

La retraite stratégique s'imposait.
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:41

Dans l'affaire, Thermidor n'avait toujours pas pu se repaître d'une quelconque âme. Planter ses crocs pour ne serait-ce qu'égratigner le Reiatsu de ce qui faillit être son bourreau lui avait davantage ouvert l'appétit. Si Pesado avait eu tort sur toute la ligne jusqu'à lors, il ne s'y était pourtant pas trompé en qualifiant l'âme du Shinigami de «savoureuse».
Incomparable à tout ce qu'avait pu dévorer le Hollow jusqu'à présent, de nouvelles perspectives gustatives s'étaient entrouvertes à lui un court instant. Mais il avait renoncé à tenter l'expérience une nouvelle fois. Cette âme de Shinigami avait un arrière-goût de mort subite, de quoi refroidir bien des ardeurs, la sienne en tout cas.

Sa cavalcade incessante devait tôt ou tard toucher à sa fin. Bien qu'il ressentait le besoin physique de mettre quelques kilomètres entre lui et tout ce qui portait un kimono noir, c'était reculer pour mieux sauter. Car tôt ou tard, il faudrait revenir pour traverser le Kûmon. Plus tard que tôt souhaitait-il, mais même l'attentisme le plus absolu devait parvenir à son terme un jour ou l'autre.
Empruntant la trajectoire inverse à la sienne, des véhicules de police prenaient la direction de là où avait eu le drame. Entre une épidémie douteuse, des tremblements de terre et la destruction d'un mur d'appartement percuté par on ne sait quoi, l'autorité publique se mettait en branle. Loin du drame et du tumulte qui lui allaient mal au teint, Thermidor stoppa enfin sa course, haletant, fébrile. La faim se faisait trop ressentir, il était sur la réserve et le savait. En ce monde, il n'y avait pas dans l'air ces particules de Reishi qui lui permettaient de le maintenir partiellement en vie, le manque ne se faisait ressentir que plus durement encore.

Peinant à retrouver son souffle, il lui fallait trouver de quoi subsister à tout prix. Mais les circonstances le privaient de ses sources d'approvisionnement habituelles. Les hôpitaux, les cliniques et autres maisons de retraite étaient encore bien trop proches de là où l'altercation avait eu lieu. Restait à faire avec les moyens du bord. S'il ne pouvait avoir de la chance, il se devait d'au moins la provoquer.
Sortir les griffes pour tuer un passant ? Une mauvaise idée. Quand les Hollows cherchaient à forcer le destin plutôt que d'attendre patiemment que ce dernier ne fasse son œuvre, le Seireitei savait renforcer rapidement ses effectifs dans la zone. C'était un accord tacite entre la Soul Society et le Hueco Mundo ; à moins que l'âme ne soit riche en Reiatsu et que la proie potentielle ne puisse se défendre elle-même, mieux valait se montrer patient et ne consommer que ce qui avait trépassé sans aide extérieure. En cas de non respect de cette convention non-écrite, l'on s'exposait à une force de répression irrésistible de la part du Gotei 13.
Aux aguets, n'étant plus particulièrement à cheval sur les conventions maintenant qu'il n'avait plus rien à perdre, Thermidor s'apprêtait à franchir un interdit. Mais dissimulateur qu'il était, il s'employait à opérer de sorte à n'attirer l'attention d'aucune autorité spirituelle compétente.

Allongé sur la route, droit dans la trajectoire d'un bus scolaire conduit par un chauffeur inconscient du danger à venir, le ragondin masqué consentit à se faire écraser par un véhicule de plusieurs tonnes pour enfin se redresser vivement lorsqu'il se retrouverait sous l'essieu. Le choc fut rude, mais l'enjeu en valait la chandelle.
Demain, dans les journaux télévisés, on parlerait de ce drame sordide occasionnant la mort de neuf enfants dont le plus âgé avait douze ans à peine. On imputerait cela à un impair du conducteur, une faute d'inattention, supputant qu'il se serait endormi au volant. Rien ne relierait cet événement à une quelconque manifestation surnaturelle et personne ne parlerait de cette créature de presque trois mètres au masque d'un blanc cassé venu se régaler de l'âme des défunts, incapables de se défendre. Personne ne ferait état de leurs cris de leurs pleurs, de désespoir et de douleur. Il s'évanouiraient dans l'indifférence générale, dans l'estomac sans fond d'un Hollow opportuniste.

Rassasié, repu, presque extatique maintenant qu'il retrouvait cette sensation si agréable qu'était de ne plus avoir faim, Thermidor soupira de soulagement, se sachant à présent délesté d'un fléau. Mais il n'y avait pas de répit qui tienne pour la vermine, en attestait l'immense carcasse venue s'écraser à quelques mètres de lui.
C'était Pesado. Il ne le voyait pas, il le devinait ; il le devinait car il était méconnaissable. Amputé d'une patte, son masque déchiré de part et d'autre, recroquevillé au sol à émettre des râles rageurs comme de vains soupirs ; de son arrogance et de sa fierté, il ne restait rien.

- Te v'là enfin toi. C'est que ton petit camarade a salement morflé avant que tu ne rappliques.

Présumant à tort que Thermidor était délibérément venu au secours de son comparse, le Shinigami fit irruption sans se presser au coin de la rue depuis laquelle il avait envoyé valdinguer le pachyderme spectral.
Alerte mais tétanisé, le rat masqué constatait avec effroi que ce faucheur d'âmes appliquait les mêmes méthodes que les Hollows qu'il chassait, à savoir blesser grièvement sans tuer une de proie en attendant que ses amis ne cherchent à le secourir pour succomber à leur tour. La onzième division se targuait d'être trop efficace pour s'embarrasser d'une quelconque forme d'honneur. Seul le combat importait, le reste n'étant que littérature. Aussi, la barbarie était souvent de mise lorsqu'ils se décidaient à jouer leur partition.

- À ton tour de casquer. Tu sais...

Le Shinigami à lunettes fit quelques moulinets de son bras gauche.

- Ta morsure m'a fait bien mal tout à l'heure. M'en veux pas si je te charcute de partout avant de fendre ta sale gueule, mais Justice doit être rendue, tu comprends ?

La Justice rendue au bout du sabre était généralement aussi arbitraire que douloureuse. Certes, Thermidor avait eu le temps de faire bombance, mais l'addition promettait maintenant d'être salée.
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:41

- Mais où il fuit comme ça celui-là encore ?

Bien évidemment, Thermidor avait opté pour la tactique qui lui convenait le mieux : la retraite stratégique. Débarrassé de l'épuisement qui le tiraillait jusqu'à lors du fait de la faim, sa course ne se perpétra qu'avec plus d'allure qu'auparavant. Résolu à ne pas laisser sa cible lui échapper une deuxième fois, le Dieu de la mort n'hésita pas à user de son Shunpo pour se lancer à son tour dans la course. Impatient, il n'aimait pas les parties de cache-cache, un Hollow de la trempe de celui qu'il chassait ne valait pas la peine que l'on perde des heures à la pourchasser. La comédie n'avait que trop duré et le temps était venu d'en finir.

Le souhaiter était une chose, y parvenir en était une autre. Car si le Shunpo accordait au casseur de Hollows une vitesse considérable, bien supérieure à celle permise par les quatre pattes de sa proie, cette technique lui faisait perdre en maîtrise de sa trajectoire ce qu'il gagnait en vélocité. Encore trop peu aguerri à la minutie exigée pour maîtriser l'art de la course, son Shunpo ne visait en réalité qu'à couvrir de courtes distances à grande vitesse dans le cadre du combat rapproché. Une course de longue haleine s'avérait en réalité contre-productive. D'une part, le Shunpo était éreintant, d'autant plus lorsqu'on ne s'y entraînait pas avec assiduité, mais surtout, considérant la roublardise et la lâcheté coutumière de Thermidor, ce dernier s'employait à constamment s'engager dans une voie différente afin de mieux semer son poursuivant. La méthode fonctionnait à merveille, faisant enrager un Shinigami sans cesse obligé de faire demi-tour après s'être engagé trop rapidement dans une voie en ligne droite.

- Crevuuuuure... Arrête de courir !

Coursant son lièvre jusque dans les recoins les moins recommandables d'Ikana, le préposé à la onzième division du Gotei 13 se stoppa net avant de s'engager dans cette nouvelle ruelle où s'était engouffré la bête mangeuse d'âme. Peu loquace mais en tout cas suffisamment prudent pour savoir quand il jetait sa vie aux orties, le Shinigami constatait que dans cette impasse pullulaient les angles morts logés dans la pénombre. Pire encore, en dépit du fait que l'issue était bloquée par un vaste mur de briques, Thermidor était aux abonnés absents. La plus extrême précaution s'imposait. De par leur altercation passée, le binoclard avait retenu qu'il ne faisait pas bon tourner le dos à ce ragondin masqué.

- Ô souverains… Ô masques de chairs et de sang… Ô univers entier… Vois le ciel qui rougit. Gratifie-le de ta reconnaissance. Hadô numéro quatre : Byakurai !

S'il excellait dans la maîtrise du Zanpakutô, le bougre avait tant de lacunes en maîtrise du Kido qu'il lui fallait réciter l'intégralité de l'incantation d'un Hadô de rang quatre. La onzième division était remplie à ras bord de ces butors dont la seule qualité se limitait à la brutalité pure, incapables de la moindre maîtrise spirituelle.
Tout imbécile qu'il fut, le Dieu de la mort à lunettes parvint toutefois à faire jaillir de son doigt un éclair qui s'en alla heurter une pile de caisses constituant un premier angle mort.

- Pas lààà...

Prenant maintenant un malin plaisir à réduire une à une les cachettes potentielles de ce Hollow à qui il avait promis les pires souffrances, l'envoyé du Seireitei reprit son incantation passée afin de détruire un étalage suspect. Là encore, rien.
Alors il réitéra le processus une troisième, une quatrième, puis une cinquième fois. Ne restait au fond de la ruelle que le large et suspicieux local à poubelles devant lequel il se présentait, une main glissée avec désinvolture dans l'ouverture de son kimono, l'autre agitant nerveusement son Zanpakutô.

- Est-ce que par hasard il ne serait pas.... ICI ?!

D'une estoc, il enfonça la lame de son sabre dans le compartiment à ordures. Mais pas de cri, pas même un gémissement. Il s'était trompé. Avant même qu'il n'ait eu le temps de se demander si Thermidor avait eu le temps d'escalader le mur et ne l'avait pas devancé de très loin depuis, un bruit de métal lourd attira son attention. Pas assez rapidement toutefois. Car lorsque la bouche d'égout située derrière lui se souleva, quelques griffes acérées s'agitèrent à l'aveuglette avec l'intention bien définie de charcuter tout ce qui se trouverait à leur portée. Cette fois, le Shinigami n'eut pas le temps de bondir pour esquiver et son mollet gauche paya le prix fort de son manque de réactivité.
C'en était terminé du Shunpo. Son forfait accompli, le Hollow couard rétracta ses griffes pour s'en retourner déambuler dans les égouts. Achever le Dieu de la mort était inenvisageable. Même blessé à la jambe, il restait toujours immensément plus puissant qu'un si insignifiant évadé du Hueco Mundo.

Tout puissant qu'il était comparé à la blanche vermine, cette dernière se savait à présent à l'abri de toute poursuite éventuelle et se retrouvait libre de vaquer jusqu'au Kûmon tant convoité. Son calvaire prenait fin, il voyait enfin le bout du tunnel. Mais voyait-il seulement ce qui l'attendait de l'autre côté ?
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:41

À tout hasard, bien qu'ayant mis au moins un kilomètre dans la vue de son poursuivant acharné, Thermidor jeta un coup d'œil furtif aux alentours avant de s'extraire prudemment d'une nouvelle bouche d'égout située à quelques pâtés de maisons de là où il avait débuté sa course souterraine.
L'air y était moins vicié et avait surtout un fort relent de quiétude contrastant violemment avec la situation délétère dans laquelle il s'était retrouvé. Autour de lui, il retrouvait les cordons de police, les badauds trop curieux derrière et, au centre, ce bus scolaire prétendument accidenté. Le coupable revenait toujours sur les lieux de son crime, parfois malgré lui.

Bien qu'ayant conscience du caractère foncièrement monstrueux de son être, le Hollow trouvait plus écœurant encore que son méfait la présence de caméras braquées sur la scène du drame.

- À chacun ses charognards.

Mais au-delà du capharnaüm d'une foule indisciplinée, attroupée autour d'un spectacle tragique, c'est un grognement rauque et lancinant qui capta son attention par dessus tout. Grognement familier. Celui d'un frère de race. Un frère de race qui agonisait.
Pivotant légèrement son visage constamment souriant et glacé en direction de la source du bruit, Thermidor se souvenait maintenant avoir abandonné à son triste sort ce congénère qui fut la source de tant de déboires en ce jour. Diminué qu'il était, Pesado n'avait même pas été achevé par son bourreau qui, négligent, avait préféré réserver son exécution une fois les affaires courantes expédiées.
Charcuté en divers endroits, la bête n'avait plus fière allure. Pas même capable de ramper, l'épais Hollow s'était contenté d'agoniser sagement à attendre qu'on termine ce qui avait été commencé. Son masque craquelé, voire même arraché, même dans l'hypothèse hautement improbable d'une récupération de ses forces, c'en était terminé de son ascension au rang de Gillian.

Sans être capable de ressentir le Reiatsu de ses semblables ou de qui que ce soit d'autre d'ailleurs, il reconnut sans difficulté ces bruits de pas légers, agiles ; cette démarche cherchant à tout prix à se faire la plus silencieuse possible. Une fouine de près de trois mètres l'approchait furtivement.

- Alors comme ça il ne t'a pas eu...

Tressaillant, Thermidor se maudissait d'avoir été aussi facilement repéré lors de son approche.

- Et maintenant quoi ?

Et maintenant quoi ? Ce n'était pas pour s'enquérir des nouvelles de son camarade - camarade dont il se foutait par ailleurs- que le rat masqué s'était rapproché de cette carcasse en sursis. Craintif, Thermidor était une de ces créatures qui rechignaient à profiter des aubaines de peur de se jeter dans l'inconnu. L'inconnu était là, allongé, inoffensif, offert à ses crocs : cannibaliser l'un des siens était à sa portée et, peureux qu'il était, il n'osait agir en ce sens.

- Qu'est-ce que tu attends pour me...

La phrase n'était pas terminée qu'une paire de mâchoires acérées venait d'arracher à l'éléphant spectral un morceau de son flanc charnu. Si consentement de la proie il y avait, Thermidor n'avait alors plus aucune excuse pour se priver de ce met trop rare pour être ignoré.
Les bouchées se firent plus gourmandes, c'est par mètres cubes entiers que Pesado se laissait consumer docilement, résigné, victime avant tout de son orgueil.

- Plutôt ça que la lame d'un Shinigami...

Tels furent ses derniers mots. Ce Zanpakutô qu'il avait fui lui aurait pourtant offert la paix de l'esprit, un aller simple pour un Rukongai moins impitoyable que n'étaient les sables froids du Hueco Mundo. Mais la corruption de l'âme et l'instinct grégaire étaient passés par là. Mieux valait devenir une part d'un de ses semblables - aussi lamentable pouvait-il être, plutôt que de renaître sous la lame d'un étranger.

Thermidor avait franchi un cap qu'il n'aurait jamais cru atteindre. Désormais, son régime transcenderait celui se limitant à de vulgaires âmes humaines qu'il ne moissonnait qu'avec modération. Jamais repas ne fut aussi vivifiant que celui consistant en la chair de l'un des siens. Gorgée d'un Reiatsu plus abondant que tout ce qu'il avait pu dévorer jusqu'à lors, l'âme de Pesado l'avait ravi au-delà de ses espérances. Suffisamment en tout cas pour l'inciter à récidiver l'entreprise pourtant risquée.

Une langue épaisse et peu ragoutante parcourut ses dents pour ne rien manquer du festin qu'il venait de faire. Ses yeux jaunes se plissèrent et le sourire glacial affiché sur son masque demeurait plus terrifiant que jamais. Il n'aurait su dire si la saveur de sa proie l'avait rendu fou ou si en ingérant son congénère, il s'était emparé des aspirations de ce dernier, mais Thermidor savait dorénavant qu'il ne saurait plus jamais se satisfaire d'une simple existence à survivre chichement. L'appétit venant en mangeant, il voulait maintenant davantage.
La démesure étant le propre de l'homme, on pouvait en ce sens considérer que les Hollows restaient effectivement humains par-delà leur trépas.
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase Ikana] Mer 5 Sep - 14:42

La journée s'achevait, un soleil orangé et perçant brillait de mille feu avant de s'éteindre à l'horizon. Après toutes ces émotions, il n'était plus question de courir pour le Hollow nouvellement cannibale. Bien que renaissant de ses cendres - le sacrifice de son prochain aidant, il n'en était pas moins éreinté par cette partie de chasse mouvementée.
Outre ses membres tiraillés par les crampes à force d'être si rudement sollicités pour des courses de longue haleine, les roues du bus «accidenté» avaient laissé un souvenir impérissable à son échine qui se souviendrait du passage du bolide pour encore au moins un mois.

Malgré les déboires, les tumultes et les tentatives d'éradication le concernant, la journée se clôturait sur une issue heureuse. Pour Thermidor tout du moins. Car si ce n'est Pesado, les familles de neuf enfants innocents pleureraient leurs morts ce soir. Ils les pleureraient en vain ; l'âme des chérubins ayant été ingérées quelques instants seulement après avoir quitté leur enveloppe charnelle. Le bonheur des uns faisait le malheur des autres, à croire que le désespoir était le carburant le plus adapté pour alimenter les évadés du Hueco Mundo.
Évadé qu'il était, le Hollow craintif s'en retournait à sa prison. Là-bas, la nuit y était éternelle, ses semblables foncièrement hostiles, mais un tel climat valait encore mieux qu'être traqué sans fin par des Shinigamis zélés dont l'obstination à éradiquer tout Hollow finissait par relever de l'acharnement au goût des principaux concernés.

L'immeuble de treize étages sur lequel il avait atterri dès son arrivée dans le monde des vivants n'était plus qu'à un jet de pierre de là où il se trouvait. Cheminant lentement, savourant au mieux les derniers instants de douceur de vivre qu'il pouvait grappiller avant de s'en retourner dans un monde de nuit éternelle, Thermidor découvrit que les ambulances quittées plus tôt avaient laissé place à des voitures de police banalisées. Des inspecteurs pour le moins circonspects - assez en tout cas pour remettre en cause la théorie de l'épidémie spontanée, interrogèrent le personnel sur place et des alentours. Les malheureux subodoraient un acte terroriste reposant sur une attaque bactériologique. Certains mystères en ce bas monde échappaient au cadre bassement matériel et ils l'ignoraient.
Le plus jeune des détectives fronça un sourcil en observant quelques minuscules morceaux de béton effrité pleuvoir un instant en un nuage de poussière comme si quelqu'un ou quelque chose venait d'escalader la bâtisse. Rationnel qu'il était, il ne croyait toutefois qu'en ce qu'il voyait et reporta son attention sur le témoin que son collègue et lui interrogeaient.

Une créature surnaturelle venait pourtant de grimper le long de la paroi avec la vivacité d'un écureuil. Agile, l'ascension de Thermidor ne lui prit que quelques secondes à peine. Il n'était monté au sommet du bâtiment que pour mieux tomber de haut. Sur le toit, le Kûmon demeurait ouvert pour sa plus grande satisfaction, mais gardé par un visage familier pour sa plus vive déception.


- Vous autres les saloperies masquées, vous avez beau être foutrement coriaces à vos heures perdues, mais ce que vous pouvez être prévisibles.

Tranquillement assis en tailleur à un mètre du passage menant au Hueco Mundo, le Dieu de la mort avait pris les devants suite à sa blessure. S'il ne pouvait plus courir après sa proie, il ne restait qu'à attendre qu'elle vienne à lui.

- Vois-tu... j'ai pas été entraîné à fermer ces trucs spatio-dimensionnel-je-ne-sais-quoi. Tout ce que t'as à faire pour passer, c'est me passer sur le corps. Aucune embrouille comme tu le vois.

Aucune embrouille mais le problème majeur subsistait en la personne de ce binoclard à kimono noir. Même blessé, même paisiblement assis, il constituait une menace autrement plus imposante que n'aurait pu l'être Thermidor, quand bien même celui-ci aurait pris sa posture la plus redoutable qu'il avait à sa disposition. Ce qu'il fit contre toute attente. Lui, pourtant habitué à se détourner du sentier de la guerre pour mieux faire demi-tour au pas de course, se dressait le poil hérissé, cherchant à faire jaillir la plus grosse quantité de Reiatsu qu'il lui était donné d'émettre de tous les pores de son corps spectral.

- Oooooh. Impressionnant dis-moi.

Renforcé par son dernier repas, sa puissance était toutefois loin d'égaler celle d'un Shinigami sans rang formé à la onzième division du Seireitei. Ce dernier s'assura d'ailleurs de le lui faire comprendre après s'être relevé en prenant appui sur son Zanpakutô.
Son Reiatsu à lui était autrement plus impressionnant. L'étendue de sa puissance spirituelle venait d'émerger lentement pour mieux exploser en un déferlement de Reishi pur et brutal. De quoi enseigner l'humilité au rat masqué. Pour autant, se dernier s'obstinait encore à émettre le plus de Reiatsu possible.

- Arrête donc de t'obstiner bestiau, t'es pas à la hauteur.

- Qui t'a dit que c'était pour t'impressionner ?

Trop rustre pour saisir la ruse, comme auparavant dans la ruelle où, son insouciance lui avait coûté les tendons de son mollet gauche, le Dieu de la mort sentit soudain se nouer autour de lui une étreinte aussi soudaine qu'étouffante. Suffisamment en tout cas pour perturber le flux de son Reiatsu. Ladite étreinte n'avait rien de comparable à celle des membres frêles de Thermidor comme lors de leur première altercation. Quelque chose était sorti de l'autre versant du Kûmon. Quelque chose de manifestement hostile.

- QU... QU'EST-CE QUE C'EST QUE ÇA ?!

Paniqué, le pourfendeur de Hollows à lunettes avait bien compris au mouvement de recul craintif de son adversaire qu'il n'avait pas affaire à quelque chose dont il pourrait s'extirper.

- Ç...ça ? C'est Mauricio. Ou...ou peut-être un de ses copains. Ces saloperies se ressemblent toutes de toute façon.

Tremblant, en retrait, à observer cette gigantesque main blanche qui s'était emparée du Shinigami, Thermidor avait poussé à la surenchère de déploiement de Reiatsu pour que le fumet d'énergie spirituelle n'attire les créatures les plus voraces du Hueco Mundo comme l'aurait fait un appât. Puisqu'il avait traversé le Kûmon en prenant appui sur la tête même d'un Menos Grande, le rat masqué ne trouva rien d'étonnant à ce que ce dernier - ou un de ses congénères - ne soit encore dans les parages.

- E...espèce de sale... YyyYAAaaAAaaaaaaaaaaaaRrRrrgh !

Jamais Thermidor ne saurait de quel charmant quolibet il fut affublé avant que son chasseur n'expire ; la main s'étant rétractée soudainement pour s'arrêter à la mâchoire grande ouverte de l'autre côté du Garganta. Le bruit des os brisés, les cris déchirants puis le son des viscères glissant le long de l'œsophage de l'impitoyable Gillian tempérèrent le Hollow qui patientait sagement de l'autre côté du portail. S'il avait sauvé sa peau in extremis, le retour au bercail ne promettait pas d'être aussi réjouissant qu'il ne l'avait espéré, le comité d'accueil laissant grandement à désirer.

Suite et fin ici
Contenu sponsorisé
Re: La blanche vermine [Phase Ikana]

La blanche vermine [Phase Ikana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Saut temporel - Phase libre du 18 mars 2045
» Présentation d'Eclipse Phase
» Un dernier Eclipse Phase pour la route
» Un gros problème de vermine.
» [Coup de ♥] Foutue Vermine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : The Lost Souls :: Monde Humain :: Centre Ville-
Sauter vers: