Partagez|

La blanche vermine [Phase désert blanc]

Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
La blanche vermine [Phase désert blanc] Lun 3 Sep - 22:04


Il faisait faim. En dépit du fait qu'il s'était employé avec acharnement à repousser l'échéance de son prochain repas, Thermidor avait atteint sa limite. En près de quarante ans de séjour au Hueco Mundo, il s'était résolu à l'idée de ternir les âmes humaines innocentes de ses crocs pour se sustenter. Non, ce n'était pas par intégrité ou bonté d'âme qu'il préférait diminuer la fréquence de ses excursions dans le monde des vivants ; c'était par trouille.

Lorsqu'on se satisfaisait du simple fait d'être en vie, alors on n'aspirait pas à la moindre forme de transcendance ou de courage. Se contenter de ce que l'on a était encore la meilleure manière de perdre le peu qu'on possédait. Qu'avait-il, lui, ce Hollow misérable, ce ragondin du Hueco Mundo ? Rien, si ce n'est sa vie, ou tout du moins, les résidus de son âme. Une âme souillée par ceux-là même qui l'avaient transformé en monstre dévoreur d'esprits. Une âme miteuse, une âme sordide, une âme dont les travers étaient légions et pourtant, une âme qu'il souhaitait conserver à tout prix.

Ces derniers jours, peut-être même ces derniers mois - car la nuit éternelle de cet environnement sordide annihilait jusqu'à la simple perception du temps, Thermidor avait passé son temps à se cacher. À ruminer ses pensées sombres. Il avait grelotté de peur tout du long, craignant jusqu'à sa propre ombre. Spectacle aussi lamentable que risible, mais tout avorton qu'il était en ce monde, il y avait survécu des décennies durant. Peu ici pouvaient se prévaloir d'un tel mérite. Sa lâcheté avait supplanté le cran et l'audace d'autres avant lui, il y avait une leçon à en tirer.
Mais sa vie, ou tout du moins ce qui en restait, ne tenait plus qu'à un fil. L'ironie du sort était telle qu'il avait le choix entre être dévoré ou mourir de faim, à croire que l'on ne vivait ou périssait ici que par l'estomac.
D'estomac, il n'en avait plus. À la place, un trou béant. Malgré ça, la faim le tiraillait. C'était une faim d'un autre ordre, un besoin qu'il ne pouvait réprimer au risque que son être même n'en souffre. La douleur le lançait dans chaque fibre de son corps spectral de Hollow. Ce soir, il dévorerait une âme, la diète de Reiatsu ne pouvait guère durer qu'un temps, et ce temps était écoulé.

Le plus dur n'était pas d'absorber un esprit imprudent qui venait juste de quitter son corps, cela n'était que l'aboutissement final d'une quête que les Shinigamis ignoraient - non pas par négligence - mais par désintérêt. Les pérégrinations qui occupaient les Hollows jusqu'à leur incursion dans le monde des vivants n'avaient au final que peu d'importance pour les Dieux de la mort. Leur tâche était simplement de les châtier une fois le portail franchi, pas de les empêcher de le traverser.
Car cette quête d'une âme humaine était avant tout la quête d'un portail : du Garganta. Aucun Hollow en deçà du stade de Gillian ne bénéficiait des dispositions lui permettant de voyager d'un plan spirituel à un autre par ses simples moyens. Ici et là, disséminés dans tout le Hueco Mundo, quelques ouvertures spatiales étaient prisées par les Hollows qui allaient et venaient par là à leur guise. Ces passages étaient les Kûmons, des ouvertures instables et précaires occasionnées par des Gillian curieux et affamés, ouvertures demeurées ouvertes car dissimulées. Certains Kûmons étaient restés ouverts depuis des siècles. L'une des attribution des Shinigamis était de les localiser pour prévenir les invasions, mais l'absence d'empreinte de Reiatsu rendait la chasse laborieuse.

Ce n'était pourtant pas vers l'un de ces Kûmons que se dirigeait Thermidor - enfin sorti de sa cachette, courant à quatre pattes sur le sable blanc. Il était vif, haletant, semblable à ces rongeurs ragoûtants et perfides qui filaient à toute allure pour fuir à tout prédateur éventuel. Si l'accès au monde des vivants était simple dès l'instant où l'on bénéficiait des bonnes informations, il était aussi risqué. C'est justement parce que les Hollows à travers le monde se ruaient en nombre vers ces Kûmons que certains esprits chagrins les attendaient au tournant, embusqués, privilégiant la richesse en Reiatsu d'une âme de Hollow à celle d'un innocent incapable de ravir leur appétit gargantuesque.
Se rendre à l'un de ces Kûmons connus de tous ou presque, c'était prendre le risque de finir en proie de choix pour des charognards masqués plus épais encore qu'il ne l'était.

Déjà épuisé par sa cavalcade, le Hollow malingre était toutefois arrivé à destination. En tout cas, à la première étape de son périple alors qu'il s'asseyait pour reprendre des forces. Devant lui s'étendaient à perte de vue des traces de pas dans le sable statique de cet enfer blanc. Des traces de pas presque plus longues qu'il n'était grand.

- Enfin un Menos...

Sa voix mêlait à la fois satisfaction et d'appréhension. S'il était rassuré d'avoir trouvé une piste pour s'en aller errer dans la périphérie d'Ikana, il tremblait déjà à l'idée de s'y rendre. Pour palier au risque de finir dévoré par l'un des siens en se rendant à un Kûmon de notoriété publique, il s'exposait à celui de provoquer un Gillian capable de l'éradiquer d'un bête Cero. En ce monde comme dans l'autre, on n'avait rien sans rien. Sa méthode avait son prix et, la faim aidant, il n'avait d'autre choix que de payer l'addition.


Dernière édition par Thermidor le Mer 5 Sep - 14:45, édité 2 fois
Thermidor
Âme
avatar
Messages : 115
Rang : 0
Expérience : 331
Localisation : Hueco Mundo/Monde des humains

Informations
Rang: 5
Attributs:
AttributsNiveau
Vitesse1
Kido / Cero / Fullbring1
Pouvoir1
Constitution1
Combat1
Reiatsu1
Re: La blanche vermine [Phase désert blanc] Mar 4 Sep - 11:56

On disait les invasions de Gillians relativement rares dans le monde des humains. Rien n'était plus faux. Ou en tout cas, plus inexact. En dehors des plus retors qu'on distinguait à leur masque différent de celui de leurs semblables, les Menos Grande ne se cannibalisaient pas. Un Hollow occasionnel faisait leur affaire.
Seulement, leur démarche lente et leur silhouette pour le moins facile à identifier suffisaient aux proies potentielles pour fuir avant de ne passer entre les crocs d'un de ces monstres à l'intelligence rudimentaire pour ne pas dire absente. Alors, il fallait encore bien se nourrir en dépit des aléas de cet ordre. Tout limités que pouvaient être ces Gillians de premier ordre, ils savaient d'instinct qu'un séjour prolongé dans le monde des vivants se conclurait par l'arrivée inopportune d'un officier Shinigami aussitôt alarmé par le risque que peut occasionner l'un de ces monstres.

Au fil des siècles, ces bêtes gigantesques et stupides avaient su redoubler d'ingéniosité afin de parer à la fois à la faim et aux répressions du Gotei 13. Les Menos, lorsque venait l'heure d'un repas occasionnel, ouvraient alors un Kûmon le temps d'y passer leur tête. Nulle traque n'était de mise alors, aspirer des âmes leur suffisait. Bien plus faibles que ne l'étaient des Arrancars, les Gillians, usant d'un Gonzui sommaire ne faisaient qu'affaiblir les âmes qu'ils collectaient en masse plutôt que de les aspirer dans leur intégralité. Nonobstant cette carence, le résultat était suffisamment concluant pour satisfaire leur besoin ; les victimes de leurs assauts, ainsi affaiblies, passaient pour les première victimes d'un début d'épidémie.

Depuis le temps aguerris à pareilles méthodes, les Shinigamis avaient appris à observer les phénomènes d'épidémies de grippe soudains - l'affaiblissement de l'esprit allant de paire avec celui des défenses immunitaires - afin de déterminer qu'un Menos Grande était passé par là. Ils ne pouvaient jamais intervenir qu'après le drame, le temps de clôturer le Kûmon occasionné par l'incursion furtive.
C'était ce Kûmon temporaire que visait Thermidor. Sur les pas de cet imposant monstre à nez pointu ayant depuis rejoint une petite horde de ses semblables, il guettait de loin leurs moindres faits et gestes. Des gestes relativement lents. Les Menos déambulaient sans but apparent avec pesanteur et lourdeur, les avoir à l'œil était si peu éreintant qu'on finissait par en trouver le sommeil.

- Allez....

Mais le besoin le plus pressant du Hollow craintif n'était pas celui de clore ses paupières pour se reposer, son repas passait avant tout, il en salivait déjà, malgré lui. Restant à une distance raisonnables de plus d'un kilomètre - car il fallait au moins ça pour éviter un Cero à temps, Thermidor observait ces immenses perches aux mouvements gauches et lents, patientant d'ici à ce que l'appétit de l'un d'eux ne surpasse le sien.
Fébrile mais déterminé, il les traquait depuis des jours entiers. Le plus éprouvant n'était pas d'attendre patiemment une opportunité dont il ne connaissait ni l'heure ni le lieu, mais de se savoir exposé à une attaque éventuelle. Ayant pour habitude de rester dissimulé dans chaque ombre qui s'offrait à lui, rester ainsi, à l'air libre, dans l'immensité blanchâtre et dégagée du désert lui mettait les nerfs à vif. Tiraillé par la faim qui se faisait plus pressante d'une part et du risque de finir dévoré de l'autre, il restait aux aguets, terrifié de tout ce qui l'entourait plus encore qu'à l'accoutumée, ce qui en soi était une performance.

- Mais qu'est-ce que vous faites tous les deux ?... Restez pas en arrière, vous... vous voyez bien que le reste de la bande est parti....

Bien que son masque se fendait d'un sourire narquois, il n'avait aucune raison de rire. Lui-même assez peu au fait de la vie sociale des Menos, il découvrit par hasard que pouvaient subsister parmi eux des querelles d'un ordre indéterminé. Querelles les amenant parfois à en venir aux mains.
Façon de parler bien entendu, les Menos conservaient leurs bras raides le long de leur corps, ensevelis sous le long drap d'ombre qui les recouvrait. Très tôt, le premier Menos contrarié usa du Cero sur le second dont le visage inerte - inhérent à sa race - ne semblait indiquer aucune forme de hargne ou d'inquiétude. Ainsi abîmé à bout portant, le premier à essuyer le feu adverse rendit la pareille à son camarade.
Les rayons étaient d'abord aveuglants puis tonitruants. Si ce n'est le son et la lumière émise, Thermidor s'estimait heureux de ne pas en connaître la sensation. Considérant l'écart de puissance qui le séparait des gigantesques Gillians, il supposa que d'essuyer un pareil tir de Reiatsu devait être indolore dans la mesure où il en mourrait instantanément.

Prudent comme à son habitude, plus veule que prudent à vrai dire, il s'était allongé sur le ventre, les pattes avant sur la tête, dents serrées, tremblotant. L'altercation avait beau avoir lieu à une distance éloignée, il lui semblait que la puissance du Reiatsu émis l'écrasait comme s'il s'était trouvé sous le pied de l'un d'eux.
Le concours du Cero le plus dévastateur ne prit fin que lorsqu'un des deux Menos s'écroula. La prestation martiale manquait de technique mais pas d'intensité. Sa victoire acquise, le second Menos resta là, immobile. Difficile de dire à quoi il pensait. Difficile de dire s'il pensait. Il restait là, chancelant sur le sable instable et remué par les agitations qui venaient d'avoir lieu.

- Il m'a quand même pas vu ?

Plus déroutant encore, il semblait regarder dans le direction de Thermidor. Mais encore une fois, difficile de dire ce que la bête avait en tête.

- OooOoOh.... faites qu'il ne m'ait pas vu, faites qu'il ne m'ait pas vu, faites qu'il ne...

Toujours aplati, rampant - comme à son habitude prétendraient les mauvais esprits - il ouvrit une paupière pour qu'une de ses prunelles jaunes ne hasarde un regard sur les événements. Et quels événements.
Manifestement épuisé, le Menos avait ressenti le besoin de reprendre des forces, en attestait l'ouverture du Kûmon en déchirant l'air de ses longs doigts crochus pour ouvrir un passage. De son repas découlerait sous peu celui de Thermidor.

Suite ici


Dernière édition par Thermidor le Mer 5 Sep - 14:45, édité 2 fois
La blanche vermine [Phase désert blanc]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert
» Le désert de Mojave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach : The Lost Souls :: Hueco Mundo :: Le desert blanc-
Sauter vers: